Introduction à la Pétition

AU SUJET DE LA TROISIEME PARTIE DE LA PRIERE QUI EST LA REQUETE ET LA SUPPLICATION POUR LES BIENFAITS DONT J’AI BESOIN

Ayant ouvert les plaies du péché, à la fois la culpabilité et la puissance de celui-ci, ainsi que ses restes en moi, je dois maintenant chercher auprès de Dieu le remède, la guérison et l’aide car de Lui seul je peux les attendre, et il se laissera fléchir pour agir en ma faveur.[i] Je dois à présent donner à mon cœur le besoin immense  que j’ai de ces grâces que je demande en prière, tout défait à jamais que je suis sans elles, ayant une estime et mettant une valeur sans prix pour elles ; que je suis content à l’idée d’être conçu pour toujours si je les obtiens, que je sois comme Jacob à me battre avec Lui en prière, pour ma vie et la vie de mon âme.  Mais je ne dois pas penser un seul instant l’ordonner ou le mouvoir à cause de mon importunité .  En réalité, il me connaît mieux que moi-même et sait déjà ce qu’il va faire.[ii] Ainsi je fais part de mes volontés et de mes désirs et fait référence ensuite à sa sagesse et à sa bonté ;  je lui rends ainsi honneur en tant que Protecteur et Bienfaiteur, et prends le chemin qu’Il a lui-même déterminé afin d’amener la grâce par Lui, et par la foi je plaide cette promesse avec Lui; Si donc je suis sincère, je suis, par Sa grâce, qualifié, de par le fait qu’Il est à l’origine de cette nouvelle alliance, de recevoir Ses faveurs, et que je dois être rassuré que je les ai reçues et qu’elles me seront accordées.[iii]

Dès lors, Seigneur, que puis-je attendre?  Mon espérance est toute en Toi, de tous mes péchés, sauve-moi !  Ne permets pas aux insensés de m’exposer au déshonneur !.[iv]

Eternel, tous mes désirs je te les ai présentés, et tous mes soupirs sont connus de Toi,[v] même les gémissements inexprimables; car celui qui scrute les coeurs  sait ce vers quoi tend l’Esprit.[vi]

Je ne pense pas être entendu comme rabâchant des tas de paroles car mon Père sait ce qu’il me faut, avant que je lui demande;[vii] mais mon maître m’a dit que tout ce que je demande au Père en son nom, Il me l’accordera.  Puis il a dit « demandez, et vous recevrez, pour que votre joie soit complète ».”[viii]

Et voici quelle assurance j’ai devant Dieu: si je demande quelquechose qui est conforme à sa volonté, il m’écoute.  Et si je sais qu’il m’écoute, je sais aussi que l’objet de mes demandes m’est acquis.[ix]


[i] Ez 36.37.

[ii] Jn 6.6.

[iii] Mc 11.24.

[iv] Ps 39.8-9.

[v] Ps 38.10.

[vi] Rm 8.26-27.

[vii] Mt 6.7-8.

[viii] Jn 16.23-24.

[ix] 1 Jn 5.14-15.

Marquez cette page pour votre prochaine visite

Partagez cette page avec un(e) ami(e)

close
Open Utility